Taranaki Volcano

Le matin de notre dernier jour se passa dans un superbe petit camping-ferme avec 2 muffins gratuits et en nourrissant les moutons et poules residents (pas avec les muffins mais des granules offerts egalement pas les proprietaires).

Apres cet interlude bucolique, nous nous sommes engages sur la jolie route longeant la cote nord vers Picton pour prendre le ferry vers Wellington.

3_compressed4_compressed

En arrivant a Picton ce fut la douche froide, tous les ferry etant complets jusqu’au lendemain soir. Une surprise puisqu’a l’aller nous n’avions eu aucun soucis. Cependant, voyageant depuis si longtemps nous avions oublie que le samedi les moyens de transports ont tendance a etre satures.

Nous avons donc pris un billet pour le lendemain, tout en etant sur liste d’attente pour le ferry du soir. Nous avons donc tue quelques heures dans a la marina de Picton en attendant.

5_compressed

Le soir venu, nous sommes retournes a la billeterie de la compagnie de ferry pour nous apercevoir qu’il n’existe pas de liste d’attente … Cependant, a force de persistance, nous avons reussi a nous faire une petite place dans ce ferry pour une arrivee a Wellington aux alentours de 22h.

Nous avons ensuite passe la nuit dans le meme camping gratuit qu’a l’aller, toujours aussi glauque.

Au matin, decision fut prise de faire un petit detour par Palmerston North ou se situe un musee du Rugby. L’objectif de la journee etant d’arriver au pied du volcan Taranaki. Ce serait aussi l’occasion de trouver un peu de Wi-Fi pour entamer nos preparatifs pour l’Australie approchant a grands pas.

Il s’agissait plutot d’un petit musee de l’histoire des All-Blacks plutot que du rugby. Mais tout de meme interessant pour les amateurs (dont je fais maladivement partie).

Avec notamment quelques reliques et anciennes photos temoignant de l’etendue de la classe des rugbymans d’antan 🙂

Une impressionante collection de maillots, l’histoire detaillee du rugby en NZ.

Ainsi que quelques machines permettant aux neophytes de s’initier aux joies de la melee, des plaquges et autres transformations d’essais. Nous avons passe un certain temps a nous amuser dans cette piece.

Apres cette visite, nous nous sommes remis en route vers le Mont Taranaki. Pour nous arreter dans un caravan park de Stratford, afin de faire une lessive longuement remis au lendemain et profiter d’internet pour suivre la soiree electorale du premier tour des presidentielles en France.

Apres m’etre leve a 6h du matin pour constater la pauvrete de la scene politique en France, nous nous mirent en route vers le Mont Taranaki. Nous avions cible une randonnee vers la Pouakai Hut devant nous offrir quelques jolis point de vue du volcan.

14_compressed

La marche nous pris 2 a 3h et fut plutot agreable, mais les nuages nous empecherent de voir le volcan. Malgre cela, nous avons pu apprecier quelques vues qui valaient la peine.

This slideshow requires JavaScript.

La meteo annoncant du beau pour le lendemain, nous decidions de grimper le volcan le lendemain afin de rattraper ce que nous aurions du voir ce jour la.

Nous avons trouve un camping gratuit aux alentours de New Plymouth. La partie ‘verte’ du camping non accessible aux voitures etait absolument splendide. Nous avons profite du couche de soleil au dessus de la mer depuis les falaises de ce site. En revanche le parking entre 2 immeubles ou nous avons dormi faisait un peu moins rever …

This slideshow requires JavaScript.

Le reveil fut tres matinal pour nous permettre de grimper les 1500m de denivele avant la nuit. L’ascencion s’annoncait extremement physique.

Le depart de la marche est plutot tranquille, offrant rapidement de belle vue de l’objectif mais aussi des plaines et plages en contrebas.

Puis apres environ 1 a 2h de marche, nous avons atteint une hut, car cette ascencion peut se faire sous la forme d’un trek de plusieurs jours qui doit etre charmant.

Quoi qu’il en soit apres cet hebergement, la plaisanterie est terminee. La vegetation se fait rare et cede sa place aux rochers et a la poussiere. La pente devint coquine avec nos mollets. Heureusement, nous etions toujours en NZ et les parties trop pentues sont amenagees avec des escaliers.

Environ 3 a 4h apres le debut de l’ascencion nous passions par dessus les nuages stagnant autour de la majestueuse montagne, et donc retour du soleil ! Ce qui nous procura une sensation d’immensite interessante.

30_compressed

Puis, apres 4h30 epuisantes ce fut la recompense. Le cratere enneige et la vue impressionante sur la mer. Un super moment qui justifia 100 fois l’effort investi dans cette ascencion.

31_compressed32_compressed33_compressed

34_compressed

Nous nous sommes accordes ensuite une heure de repos et casse croute pour profiter de cet endroit magique.

Puis il fallu redescendre afin de ne pas se faire pieger par la nuit. La descente fut infiniment plus simple, puisqu’il est possible de glisser sur les parties poussiereuses (ou devaler la pente sur son cul, au choix!).

Au total, l’ascencion nous aura donc pris environ 8h, casse-croute compris, et toute notre energie car c’est completement epuises que nous sommes revenus au van. Les jambes lourdes mais le coeur leger tant ce volcan dominant les alentours est une experience inoubliable. Un formidable observatoir donnant sur la mer, c’est comme s’il avait a lui seul ajoute une excroissance au profil des cotes neo-zelandaises.

Je pris ensuite le volant pour nous mener vers un camping gratuit, pour un repos bien merite avant notre prochaine destination : la peninsule de Coromandel.

41_compressed

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s