Croisiere Lombok – Flores

Nous avons decide de realiser une croisiere de Lombok a Flores afin de profiter de la vue des iles indonesiennes, de faire un peu de snorkeling et voir les varans de Komodo (un reve de gosse pour moi). De plus n’ayant jamais passe plusieurs jours sur un bateau, vive les nouvelles experiences ! Le fait que le prix de ces croisieres est assez abordable a egalement joue dans notre decision (le confort y est par consequent assez spartiate).

Le debut de cette croisiere ne fut pas des plus plaisants puisque nous avons appris de bon matin que notre croisiere de 4 jours/3 nuits serait finalement raccourcie d’un jour. Nous faisant entre autre rater le snorkeling avec les raies mantas. Une vague histoire de bateau en panne nous fut expose. Et la meilleure partie de l’histoire, pas de compensations financieres !

Evidemment nous n’etions pas vraiment d’accord avec leur logique et apres une heure de negociations, la compagnie nous a fait un remboursement proportionnel au temps de croisiere effectif.

Nous etions 7 dans cette situation sur une vingtaine de passagers, ce qui m’a porte a croire que par manque de clients ils ont simplement fusionne les croisieres de 3 et 4 jours. Etant donne la reputation deja catastrophique de ces croisieres (nombreuses histoires de naufrages sur le net), je pense qu’ils feraient mieux de ne pas en rajouter en laissant sous-entendre que leur bateau tombent en panne…

Entre le transport de notre hotel a Kuta, notre contentieux a regler et les autres passagers a attendre, la matinee etait deja terminee lorsqu’un bus est arrive pour nous amener au port.

Dans le bus, nous en profitions pour lier un peu connaissance avec nos compagnons de galere. Effectif assez jeune et international : Bresilien, Hollandais, Allemands, Mexicain, Peruvien, Francais… Tout le monde est plutot bonne ambiance.

En milieu d’apres-midi nous arrivons enfin au bateau (dire que cette premiere journee est comptee dans notre temps de croisiere…).

1_compressed

Apres quelques heures de navigation nous nous arretons sur l’ile de Pulau Kenawa pour le coucher de soleil. Une escale sympathique avec une colline pour observer l’ile et le coucher du soleil. Sur le chemin, beaucoup de locaux veulent prendre des photos avec nous, surtout avec les filles. Plutot etonnant mais rien de desagreable.

 

This slideshow requires JavaScript.

Apres cette rapide escapade, retour sur le bateau pour la nuit. Le repas est plutot bon, et nous buvons quelques verres achetes avant de monter dans le bateau.

Deux passagers musiciens nous jouent quelques petits morceaux de guitare, l’ambiance est agreable.

6_compressed

Malgre des conditions precaires nous passons une bonne nuit (matelas tres fin pose au milieu des pieces a vivre), en partie parce que le bateau n’a pas navigue toute la nuit.

Nous sommes debout pour admirer le lever du soleil sur la mer et les iles environnantes.

 

La journee commenca par l’exploration de Pulau Moyo et d’une splendide cascade formant des vasques naturelles tres stylisees. Au dessus de la cascade, apres une perilleuse ascension se trouvait un trou d’eau ou nous nous sommes baignes. Nous avons pu aussi plonger depuis un arbre proche dans l’eau.

 

Les quelques dechets flottants dans l’eau n’ont pas reussi a entamer notre bonne humeur, mais nous ont renforce dans l’idee qu’il y a un probleme de traitement des dechets en Indonesie. Est-ce le manque d’infrastructures ou de mauvaises habitudes ? Probablement un peu des deux.

Apres la cascade nous avons pu profiter de 2 petites heures de la magnifique plage de galets a l’eau transparente ou notre bateau nous attendait.

 

Etant donne la couleur de l’eau, il aurait ete dommage de se priver de faire un peu de snorkeling. Raies, poulpes, corails et poissons multicolores, la routine des eaux indonesiennes.

 

C’est a ce moment que nous nous sommes rappeles pourquoi nous avions choisi une croisiere de 4 jours. En remontant dans le bateau, nous etions partis pour 17h de navigation sans arrets jusqu’a l’ile de Komodo le lendemain matin.

C’est franchement long. La vie s’est organisee sur le bateau entre siestes, papotages, lectures et aperitifs, chacun a tue le temps a sa maniere.

 

La nuit fut plus complexe a cause du bruit infernal des moteurs et du roulis incessant du bateau. Mais au lever du soleil nous etions dans le parc national de Komodo.

20_compressed

Arrives sur l’ile de Komodo, nous sommes immediatement briefes par 2 rangers qui seront nos protecteurs (avec leur batons fourchus) pendant les 2 heures de marche sur l’ile.

Malheureusement, etant en pleine saison des amours, les rangers attirent les varans a l’aide d’un cadavre de chevre pour que nous puissions les voir. Ils ne les nourissent pas, mais c’est tout de meme dommage de les perturber de la sorte. Mais je ne vais pas bouder mon plaisir d’avoir pu observer 2 de ces massifs predateurs de pres au bout de 5 minutes de marche.

21_compressed

Mesurant environ 2m, avec leur immense langue blanche qui sonde l’air toute les 5 secondes, les varans valent vraiment le coup d’oeil. On dirait des animaux prehistoriques, leur peau armure renforcant cette impression. Nos rangers sont sur le qui-vive, on en oublierait presque que ces bestioles pourraient aisement nous tuer.

 

Pendant le reste de la promenade, nous avons pu en apprendre plus sur les varans. lls sont parfaitement adaptes a la vie insulaire: lorsque le gibier est suffisant tout va bien, mais en cas de penurie ils ont recours au cannibalisme. Ce qui regule naturellement leur population et assure la survie de l’espece.

Leur bouche est pleine de bacteries, c’est comme ca qu’ils tuent leurs plus grosses proies. Ils mordent et peuvent suivre leurs victimes pendant des jours avant de les manger. Bref, cet animal me passionne et cette visite fut un enchantement pour moi (Steph fut plus mitigee : ‘c’est juste des gros lezards’).

En marchant nous avons meme vu un dernier varan, cette fois en pleine nature et pas attire par des appats. Mission accomplie.

Pendant la marche nous avons egalement pu decouvrir quelques belles vues de la gigantesque ile de Komodo. Pour information il est egalement possible d’observer des varans sur l’ile de Rinca, la densite de specimens est plus forte la-bas. Il est donc probablement plus simple de les y observer.

25_compressed

Apres le dejeuner sur le bateau depart vers Pink Beach, une plage du parc de Komodo qui doit avoir une teinte rose. Effectivement il y a quelques grains de sable rouge-rose sur la plage mais c’est subtil (cela est du a un type de corail). Cependant la plage est tres belle malgre la foule qui s’y masse.

 

Le snorkeling y est egalement sympa, mais la valse des bateaux entrant et sortant de cette etroite baie gache un peu le plaisir et la tranquilite.

Pour s’echapper de la foule, nous sommes montes sur une butte non loin de la plage. Une vue reellement a couper le souffle, nous aurions pu y passer l’apres-midi si il avait fait un peu plus frai.

 

C’est sur cette superbe note que s’acheva notre croisiere puisque l’etape suivante fut l’arrivee a Labuan Bajo sur Flores.

L’un dans l’autre c’est un bon souvenir malgre la longueur des phases de navigation et le confort precaire. Je pense que le faire en 4 jours est vraiment une meilleure idee (moins de bateau, plus d’escales).

Je pense que si c’etait a refaire je penserai a prendre un avion pour Labuan Bajo et faire des tours de bateau uniquement dans le parc de Komodo qui est une vraie splendeur. Pas sur que ce soit plus economique en revanche…

Partons maintenant a la decouverte de Labuan Bajo et de ses environs !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s